top of page
La Suramine
100 ans d'histoire
HISTOIRE.jpg
Bien avant d’être utilisée comme antidote aux sérums expérimentaux anti-covid, cette molécule, qui fête ses 105 ans de bons et loyaux services, est utilisée avec succès pour traiter différentes pathologies ...
AUTISME 2.jpg

Autisme

Ce petit essai clinique randomisé de l’Université de Californie - San Diego révèle une efficacité significative mais transitoire d’une dose unique de suramine chez des enfants atteints de trouble du spectre autistique (TSA) en réduisant temporairement leurs symptômes.

 

De premiers résultats d’efficacité d’un médicament centenaire -aujourd’hui utilisé dans le traitement de la maladie du sommeil- qui appellent à des essais plus larges de ce candidat dans le traitement de l’autisme.

 

Développée en 1916 par les fabricants allemands de colorants, la molécule, baptisée plus tard suramine, utilisée au départ contre les trypanosomes responsables de la maladie de sommeil en Afrique, a suscité, ces dernières années, des promesses contre certaines formes d'autisme. De précédentes études, menées chez la souris modèle d'autisme, ont en effet montré qu'une dose unique de suramine a temporairement inversé les symptômes du trouble neurologique.

 

Les TSA englobent un groupe de troubles du développement caractérisés par des difficultés de communication et de langage, des comportements répétitifs et l'incapacité de socialiser. Leur prévalence est estimée à 1 enfant sur 68, et 4 fois plus élevée chez les garçons que chez les filles.

 

Ce petit essai clinique de phase I / II randomisé, mené à l'École de médecine de San Diego de l'Université de Californie a cherché à vérifier l'hypothèse que la mise en « danger cellulaire » pouvait être un déclencheur du trouble, chez 10 garçons, âgés de 5 à 14 ans, diagnostiqués d'autisme.

 

Les chercheurs ont administré la suramine à 5 garçons en 1 injection intraveineuse, les 5 autres garçons ont reçu un placebo.

 

Le traitement permet une réduction mesurable des symptômes d'autisme. Des résultats décrits comme « remarquables » : en effet, les 5 garçons qui ont reçu la suramine présentent des améliorations dans le comportement linguistique et social, une réduction des comportements répétitifs et une augmentation des capacités d'adaptation. D'autant que cette évaluation est basée, précisent les auteurs, à la fois sur des examens d'observation mais également des entretiens et des tests reconnus (Autism Diagnostic Observation Schedule, 2nd edition (ADOS-2), the Expressive One Word Picture Vocabulary Testing (EOWPWT), the Aberrant Behavior Checklist (ABC), the Autism Treatment Evaluation Checklist (ATEC), the Repetitive Behavior Questionnaire (RBQ) and the Clinical Global Impression (CGI) questionnaire). -Les familles participantes décrivent également les améliorations perçues chez ces enfants ayant reçu de la suramine « Nous avons constaté des améliorations chez notre fils que nous n'avions jamais connues auparavant », déclare l'un des parents d'un jeune participant autiste âgé de 14 ans. « Dans l'heure qui a suivi l'injection, l'enfant a démontré plus de contact visuel avec le médecin et les infirmières s'est montré à la fois plus calme mais aussi plus capable d'émotions. Il a commencé à jouer avec son frère de 16 ans… ».

onchocercose.jpg

Onchocercose

 

Traitement de l'onchocercose par la suramine ' faibles doses progressives dans les collectivites hyperendemiques d'Afrique occidentale.

Zika.jpg

Virus Zika et Chikungunya

 

La suramine est un inhibiteur contre une grande variété de virus, y compris les virus Zika et Chikungunya, indiquant ses divers mécanismes d’action contre plusieurs virus.

SRAS-CoV.jpg

Comment fonctionne la suramine utilisée comme antidote aux sérums expérimentaux anti-covid ?

Comparé aux premiers SRAS-CoV et MERS-CoV hautement pathogènes, le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) a une transmissibilité beaucoup plus grande et a donc provoqué une pandémie plutôt qu’une épidémie locale. La suramine est une molécule utilisée pour traiter la maladie du sommeil et la cécité des rivières en Afrique depuis plus de cent ans.

Par exemple, elle peut empêcher l’attachement, l’entrée et la libération virales des cellules hôtes par ses interactions avec les protéines de capside virales. Des recherches récentes ont montré qu’il s’agissait d’un inhibiteur in vitro de l’infection par le SRAS-CoV-2 en culture cellulaire en empêchant l’entrée virale. L’étude actuelle montre que cela est dû à sa puissante inhibition de l’ARN polymérase dépendante de l’ARN du SRAS-CoV-2 (RdRp), une enzyme essentielle du cycle de vie viral. La suramine est 20 fois ou plus puissante que le Remdesivir, qui est le seul médicament anti-COVID-19 actuellement approuvé.

Les études cryoEM révèlent la liaison de la suramine au site catalytique RdRp pour empêcher la liaison de l’ARN et de l’amorce. Cela sert de justification pour réutiliser la suramine pour ce virus ainsi que pour fournir un modèle de conception d’une structure qui peut être modifiée pour les nouveaux dérivés de la suramine.

suramin-0734af27-0bcf-4b84-a230-5cc724d0
bottom of page